Département Enseignants Enseignements Recherches Colloques Elèves
> Elèves > Séminaires d’élèves > Séminaires d’élèves

Séminaires d’élèves

Notre Jeunesse est l’antique (troisième année) : Recommencer le voyage
Agathe Bonin (DHTA) et Bérénice Bouty (DHTA et DSA)
S1 et / ou S2, non validable
Code GPS : ARTS-SE-HABBAM-S1 / ARTS-SE-HABBAM-S2

"Je voudrais, après avoir vu l’Italie, trouver à Naples l’eau du Léthé, tout oublier puis recommencer le voyage et passer mes jours ainsi" (Stendhal). Placé sous les heureux auspices d’Auguste Rodin, ce séminaire, conçu comme un cycle de conférences à plusieurs voix, a eu le bonheur de recevoir d’éminents historiens de l’art, issus aussi bien de l’université que des musées. Au vu de ce succès, nous poursuivons cette aventure intellectuelle qui a de fait associé étroitement l’ENS et le Musée du Louvre. L’année 2017-2018 mettra à l’honneur l’Italie, qui n’a cessé de porter ses regards vers sa jeunesse antique. Tous les chemins mènent à sa capitale, Rome : nous nous placerons alors résolument au carrefour des perspectives et des disciplines, sollicitant les "regards croisés" d’universitaires et de conservateurs, de spécialistes d’histoire de l’art, de romanciers, pour proposer une vision totale, où se rencontreront art, littérature et musique. CALENDRIER ET SALLE PRECISÉS À LA RENTRÉE

Contacts : bouty@clipper.ens.fr

« Hors norme : quand l’art défie les limites »
Prudence Audié (DHTA/Philosophie) et Pauline Marchetti (École du Louvre)
S2 non validable
Code GPS : ARTS-SE-HAPAPM-S2

Ce séminaire, entre art et philosophie, histoire de l’art et esthétique, propose d’associer réflexion théorique et découverte de plusieurs modes d’expression artistique en invitant des chercheurs et des artistes (photographie, bande dessinée, performance, musique) qui engageront ensuite une discussion avec les participants. L’idée est d’alterner deux types de séances : les unes centrées sur les origines de l’imaginaire gothique et son évolution contemporaine dans les différents medias - nous y interrogerons la notion de norme (esthétique et morale) entre grotesque et sublime ; les autres où l’on examinera la possibilité d’une remise en cause des limites entre réel et représentation par un art « déchaîné » et vivant. A partir de la conception nietzschéenne de la création, moins artistique qu’ « organique », il s’agit de montrer comment les pratiques artistiques actuelles, portant un regard distancié sur la modernité, invitent à penser l’activité créatrice comme une expérience où l’art et la vie se rejoignent. Poursuivant l’idée d’un rapport vivant à l’art, l’objectif sera enfin de laisser à ceux qui le souhaitent un espace d’exposition ou de présentation de créations artistiques personnelles à la fin de chaque séance, où pourront se prolonger les échanges avec les artistes invités. MARDI 18H30-20H30, SALLE BECKETT PREMIER SÉMINAIRE : 30 JANVIER 2018

InGame ENS : : l’Art du game design (3e année) Séminaire d’esthétique et de critique du jeu vidéo _Co-organisé par Guillaume Grandjean (ENS – Université de Lorraine) et Mina Perrichon (ENSAD - SciencesPo Paris)
S2 non validable
Code GPS : ARTS-SE-HAGG-S1

Premier séminaire de l’ENS Ulm consacré au jeu vidéo, InGame s’intéresse, pour la troisième fois consécutive, au Game Design (interactions, règles, objectifs, architecture) comme structure signifiante. Un soir par mois, un.e chercheur.euse en Game Studies est invité.e pour interroger un créateur ou une créatrice au sujet de son jeu, afin d’en dégager des éléments de discours critique. Au détour de ces réflexions manette en main, les séances d’InGame sont l’occasion de dresser un portrait à vif des Games Studies françaises et francophones, mais aussi de la création vidéo ludique contemporaine dans toute sa variété - des projets indépendants les plus avant-gardistes, aux productions triple A des grands studios actuels. Contacts : https://www.facebook.com/ingameens/ Ingame.ens@gmail.com JEUDI 19H-21H, AMPHI DUSSANE PREMIER SÉMINAIRE : 11 JANVIER 2018

Gestes de cinéma documentaire - du côté des labos
Lucie Leszez (DHTA), Lucile Combeau (LILA) et Lucie Termignon (géographie), Mariya Nikiforova (Paris 3)
S1, non validable
Code GPS :ARTS-SE-CINELL-S1

Les labos de cinéma partagés offrent la possibilité de travailler différents supports argentiques et d’avoir une prise – une main – tant sur la matière filmique que sur l’ensemble du processus de fabrication du film. Dans ce contexte, faire un film devient un geste allant du regard aux mains vers une image. Ce séminaire d’élèves, ouverts à toutes et tous, sera l’occasion de questionner la portée critique et politique de gestes cinématographiques, lorsque les cinéastes négocient avec le réel et l’histoire pour les remettre en jeu, inventent des formes nouvelles, décadrent le regard, offrent au spectateur la possibilité de voir différemment, ou peut-être de voir – tout simplement –, pour penser plus librement. Il s’agit donc de s’intéresser à des démarches de cinéma documentaire où filmer le réel signifie penser avec le réel, au-dedans du réel, depuis et avec celui-ci, dans son historicité. Contact : lucieleszez@gmail.com JEUDI 18H-21H DEUX FOIS PAR MOIS, SALLE DES RÉSISTANTS PREMIÈRE SÉANCE : 28 SEPTEMBRE 2017

Musique(s) et pouvoir(s) aux XVIIe et XVIIIe
Lola Salem et Eddy Garaudel (DHTA). S2, non validable
Code GPS : ARTS-SE-MUSLSEG-S1

Avec le XVIIe et la naissance d’un pouvoir dit « absolu », l’étude contemporaine de la musique a quelques fois réduite celle-ci au statut d’instrumentum regni, aux côtés d’autres medium artistiques. Pourtant, les interactions entre les différentes notions de pouvoir (potestas, potentia, imperium, auctoritas) et la multiplicité des faits musicaux (genres, agents créateurs et institutions) ne présupposent pas toujours un schéma relationnel identique, une relation déséquilibrée d’autorité, que l’on imagine à sens unique. La musique sert le pouvoir ; mais la musique elle-même est pouvoir : en raison de sa puissance d’évocation, des affrontements qu’elle provoque, des entités sociaux-économique qu’elle met en jeu, voire en tant qu’espace de contre-pouvoir… Le présent séminaire propose d’enquêter sur les différents aspects des notions de pouvoir, d’autorité ou encore de puissance qui interfèrent aux XVIIe et XVIIIe (période esthétique « baroque ») avec la musique : ses genres, espaces et agents de production et ses enjeux esthétiques. MERCREDI 19H-20H30 - CALENDRIER ET SALLE PRÉCISÉS À LA RENTRÉE PREMIÈRE SÉANCE : 4 OCTOBRE 2017

Atelier-laboratoire : partager la pensée, performer sa recherche
Chloé Lavalette et Chloé Galibert-Lainé S1 et S2, non validable
Code GPS : ARTS-SE-MUSLSEG-S1

Chaque fois que nous présentons nos recherches en public, nous effectuons une performance qui implique notre présence, notre voix et notre corps dans un espace et un temps partagé avec ceux et celles qui nous écoutent. Dans le contexte universitaire, cet exercice est encore régi par des conventions strictes (lecture d’un texte prérédigé, PowerPoint), mais depuis une quarantaine d’années, artistes et chercheur.se.s n’ont cessé de réinventer les outils de transmission du savoir à travers des formes hybrides telles que les conférences-performances, visites performées, conférences dansées... Admettre que le partage du savoir est d’abord une expérience sensible, c’est reconnaître que différentes formes de pensée appellent différentes modalités de partage. Comment pouvons-nous repenser, détourner ou renouveler les mediums que nous utilisons ? L’objectif de cet atelier est de mener une série d’expérimentations ludiques à partir des différents "accessoires" que nous avons à disposition : une voix, un corps en mouvement, un espace avec des tables et des chaises, un tableau, une citation, un vidéoprojecteur, des images, des vidéos... Chaque séance sera, dans un premier temps, animée par un.e artiste-chercheur.se invité.e qui proposera une performance, puis un atelier de mise en pratique centré sur un outil en particulier. La deuxième partie sera consacrée aux expérimentations des participant.e.s, qui pourront, tout au long de l’année, développer leur propre pratique performative dans une atmosphère conviviale et bienveillante. Un vendredi par mois, horaire, calendrier et salles à préciser sur le site à la rentrée. Cet atelier est ouvert à tou.te.s, artistes, étudiant.e.s, chercheur.se.s de toutes disciplines quelle que soit leur expérience. S1 : VENDREDI 10H-13H S2 : VENDREDI 14H-17H CALENDRIER ET SALLE PRÉCISÉS À LA RENTRÉE

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS