Un mois sur la construction étrangère des modernités artistique au Brésil.

 

, par Béatrice Joyeux-Prunel

Programme des cours d’Ana Paula Simioni à l’ENS, mois de janvier 2016

« Du Brésil à la France, de la France au Brésil : un siècle de relations artistiques.
Une approche politique, sociale et esthétique (1816-1922) »

Les conférences d’Ana Paula Simioni visent à discuter comment le modèle artistique français a été importé et absorbé de façon dynamique par le Brésil, dans quelques moments historiques spécifiques, entre 1816, date de la Fondation de l´Academia Imperial de Belas Artes par un groupe d´artistes d´origine française invités par le gouvernement portugais établi au Brésil, et la Semaine d´Art Moderne de 1922, où l’histoire de l’art note l’apparition au Brésil d’avant-gardes de type européen.

L’approche part de l’étude des projets politiques et esthétiques des élites « natives », qui ont fait de Paris le centre rayonnant du binôme « modernisation » et « civilisation ». La circulation des modèles artistiques et culturels français pour une nation qui cherchait à constituer une langue, une culture et une symbologie propres, met en évidence la manière créative dont les « périphéries » s´approprient et re-signifient les pratiques artistiques, les modèles esthétiques et les sens politiques qu’ils apportent avec eux.

Loin de se limiter à une approche bilatérale, le cours intégrera l’importance des enjeux locaux (Rio/São Paulo) et géopolitiques (positionnement vis-à-vis des autres pays d’Amérique latine, des États-Unis, du Portugal), dans la « construction parisienne » de l’histoire de l’art au Brésil.

Les séances auront lieu les mardi 5, 12, 19 et 26 janvier 2016, de 10h30 à 12h30 en Salle des Actes, 45 rue d’Ulm. Entrée libre. Les cours ont lieu en langue française.

  • Séance 1. mardi 5 janvier
    Une académie pour une jeune nation : La "Mission Artistique Française"
    et la formation de l’Académie Impériale des Beaux-Arts au Brésil : importations et re-signification des modèles académiques françaises en Amérique (1826- 1863)
  • Séance 2. mardi 12 janvier
    Apogée et crise des héros nationaux :
    les générations de 1879 et 1884 et la circulation des modèles français dans la seconde moitié du XIXe siècle brésilien
  • Séance 3. mardi 19 janvier
    Première République brésilienne et Troisième République française : dialogues et dissonances
    dans l’importation de modèles au cours de la Belle Époque au Brésil (1889-1922).
  • Séance 4. mardi 26 janvier
    La dimension internationale des avant-gardes nationales : artistes brésiliens à Paris dans les années 1920
    , les enjeux pour la consécration d’une "modernité périphérique".

Documents bibliographiques

Elaine Dias, « Les artistes français au Brésil au XIXe siècle : l’Académie des beaux-arts et la formation de la collection nationale de peintures de Rio de Janeiro », dans Roberta Panzanelli et Monica Preti-Hamard (dir.), La Circulation des œuvres d’art – the Circulation of Works of Art in the Revolutionary Era 1789-1848, Rennes, Presses universitaires de Rennes – Getty Research Institute, p. 267-280.

Elaine Dias, « Les artistes français au Brésil au XIXe siècle ...

Bibliographie générale

Bibliographie des 4 séances