Cours et séminaires 2019-2020

, par Ingrid Pichon

• Esthétique du film : Les enjeux d’un cinéma-monde : le mélodrame, Françoise Zamour
S1
Niveau : initiation et au-delà
6 ECTS
Validation : mini-mémoire

LUNDI 15 H -18 H. 1ERE SEANCE LE 23 SEPTEMBRE. SALLE WEIL

Du Caire à Hollywood, de Mumbaï à Shanghai, de Madrid à Tel-Aviv, les motifs, les thèmes, les déclinaisons du mélodrame circulent, se répondent et se corrigent depuis l’avènement du cinéma de fiction. Mode privilégié d’expression des apories et des questionnements des sociétés dont il est issu, le mélodrame interroge tour à tour la famille, le couple, la place des femmes, la marginalité, le peuple. En partant de la déclinaison des principaux motifs mélodramatiques, depuis le cinéma classique, jusqu’aux derniers films sortis, ce séminaire envisagera les questions éthiques et politiques qui sous-tendent le mélodrame, et l’évolution de leur traitement. On s’arrêtera sur les films de Youssef Chahine, Jia Zhang-ke, Robert Guédiguian, Clint Eastwood, Deepa Mehta, Ronit Elkabetz, Todd Haynes.. 

 

• Séminaire d’analyse de films, Françoise Zamour
S1
6 ECTS
Niveau : initiation et au-delà.
Validation : 2 analyses écrites minimum au cours du semestre.

VENDREDI 14 H – 17H. SALLE WEIL. PREMIÈRE SÉANCE LE 27 septembre.
Calendrier précisé à la rentrée

Ouvert aux étudiants désireux d’écrire sur le cinéma, cet atelier s’adresse plus particulièrement à ceux qui souhaitent, soit au cours de leur travail de recherche, soit en vue de la préparation d’une école de cinéma, disposer d’outils d’analyse précis, et exercer leur regard et leur plume sur des séquences choisies dans des cinémas de toutes époques et de nationalités diverses. Il se poursuivra par quelques séances sur table d’entrainement à l’analyse en temps limité.

 

Théâtre/Cinéma : Politiques du corps de l’acteur : l’âge du rôle, Françoise Zamour, Anne-Françoise Benhamou.
S1
6 ECTS
Niveau : étudiants commençants curieux et étudiants avancés.
V
alidation : journée d’étude
JEUDIS 14H30-17H Salle WEIL, PREMIERE SEANCE LE 26 SEPTEMBRE

Acteurs et actrices sont parmi les seuls artistes dont l’âge biologique est indissociable de leur production - que cette réalité soit exhibée ou déniée, assumée ou effacée. Cette caractéristique liée à la vie du corps est en effet mobilisée et performée très différemment selon le genre (acteurs/actrices), les formes artistiques (théâtre/cinéma), les époques, les traditions de jeu, mais aussi, indissociablement, selon les états de la société, et la façon dont elle se représente à elle-même les déterminations liées à l’âge à travers les images du corps. En s’appuyant à chaque séance sur un corpus d’extraits de films et de spectacles captés, le séminaire examinera ce jeu de concordances et de discordances entre l’âge et le rôle, s’interrogera sur son sens et sa portée esthétique. Les participants seront invités à suivre les deux journées du colloque L’Âge du rôle, les 18 et 19 octobre, et à tirer profit des communications pour organiser eux-mêmes en réponse, une journée d’études consacrée à ces questions, à partir d’un corpus de leur choix.

Ce cours peut être validé dans le diplôme de l’ENS au titre des expériences de recherche.

Sur inscription auprès de francoise.zamour@ens.fr ou anne-francoise.benhamou@ens.fr

 

• Le cinéma est mort ! Vive le cinéma !, Antoine de Baecque
S1 et S2, susceptible d’être suivi sur un semestre.
Niveau : initiation et au-delà.
6 ECTS par semestre.
Validation : dossier

MERCREDI 10H30 A 12H30. 1ERE SEANCE LE 25 SEPTEMBRE. SALLE U205 (au 29, rue d’Ulm) les : 25/09, 2/10 et 9/10, le 16/10 en salle U209 (29, rue d’Ulm) puis salle Paul Langevin (29, rue d’Ulm) : 23/10, 30/10, 6/11, 13/11, 20/11, 27/11, 4/12, 11/12, 18/12, 8/01, 15/01.

« FIN DE CINEMA », promettait Jean-Luc Godard dans un intertitre-slogan célèbre de "Week-End" (1968). Cette « FIN », ce lieu de la mort d’un art qui est aussi le lieu de la crise d’une société, cette rupture dans l’histoire, nous les rencontrerons de manière privilégiée dans certains films, des origines à nos jours. A cette mort du cinéma, ce cours répond pourtant : les crises terminales ont sans cesse relancé ses renouvellements formels. Le cinéma est soupçonné d’être dépassé, tout en portant les promesses de l’avenir. On peut donc dire du cinéma qu’il n’est vivant que de penser sa mort prochaine, d’autant plus vivant qu’il pense sa mort avec la fièvre de l’agonisant.

Nb : En complément, sur l’un ou les deux semestres, les étudiants pourront suivre le cycle de ciné-club Permanence -cinéma organisé avec Adèle Yon (doctorante SACRe). Voir infra, enseignements hors ENS.

 

• Actualité du cinéma, séminaire de tutorat, Antoine de Baecque et Françoise Zamour
S1 et S2 insécable, 3 ECTS
Obligatoire pour les élèves et étudiants inscrits en cinéma (inscription principale ou secondaire). Validation, travail écrit sur un des films au programme de l’année.
UN MARDI PAR MOIS DE 12H30 A 15H. Séminaire les 1er octobre, 5 novembre, 17 décembre, 14 janvier, 11 février, 3 mars, 21 avril, 12 mai

Séminaire consacré aux films et aux événements cinématographiques du mois, choisis collectivement d’une séance sur l’autre.

 

 

• Genèses cinématographiques, Daniel Ferrer (ITEM) et François Thomas (Sorbonne Nouvelle)
S2, 6 ECTS
Niveau : principalement mastériens et doctorants
, mais les étudiants moins avancés sont aussi les bienvenus.
Validation : dossier écrit.

Les séances auront lieu les sept mercredis suivants, de 17 h à 19 h (précédées d’une projection de 15h à 17h) : 22 et 29 janvier, 5 février, 18 et 25 mars, 1er et 15 avril 2020.
Contact et infos : daniel.ferrer@ens.fr

Depuis 2004, ce séminaire explore les processus de genèse cinématographique tels qu’on peut les reconstituer à partir des traces écrites (scénarios, contrats, plans de travail, rapports de scripte…), filmées (rushes, copies de travail…), peintes, dessinées, photographiques, sonores ou autres. Il s’agit d’appliquer au film les principes de la critique génétique et d’examiner dans quelle mesure ses méthodes peuvent être transposées ou doivent être renouvelées pour s’appliquer aux matériaux complexes et divers de la création cinématographique. Les interventions d’enseignants confirmés alterneront avec celles de jeunes chercheurs.
Au programme de la saison 2019-2020  : Samuel Beckett, Claude Autant-Lara, William Dieterle, Les Plages d’Agnès de Varda, les costumes des marionnettes dans Coraline et L’Étrange Pouvoir de Norman, etc. Consulter le programme sur le site du DHTA ou sur www.item.ens.fr

 

 Suite des enseignements cinéma :
>>> Enseignements extérieurs accueillis ou/et hors les murs <<<